samedi 31 décembre 2011

Carte de voeux Collectif Dégage " Bonne année 2012" Happy new year 2012 Tunisia"

Tout le "collectif Dégage" vous souhaite une bonne et heureuse année 2012 avec un clin d'oeil pour 2011 qui fût une année riche en évènements. 

Vive la Tunisie libre, tolérante et démocratique
Hasta la victoria sempre!

PHOTOGRAPHES
Belaïd Akram 
Boussoffara Amine
Chaabane Saif
Chebbi Heithem
Douraï Rania
Hamrouni Yassine
Henchiri Zeineb
Lahiani Rafaa
Saïdi Hanène
Samoud Adib
Temimi Rim
Tlili Sélim
et Leila Souissi


Photos du collectif égage :et Concept Amine Bousoffara

Sara Bareilles - King Of Anything




Music video by Sara Bareilles performing King Of Anything. (C) 2010 Sony Music Entertainment


lyrics, Paroles:
Keep drinking coffee, stare me down across the table
While I look outside
So many things I'd say if only I were able
But I just keep quiet and count the cars that pass by

You've got opinions man
We're all entitled to 'em
But I never asked
So let me thank you for your time
And try not to waste any more of mine
Get out of here fast

I hate to break it to you babe
But I'm not drowning
There's no one here to save

Who cares if you disagree
You are not me
Who made you king of anything
So you dare tell me who to be
Who died and made you king of anything

You sound so innocent
All full of good intent
Swear you know best
But you expect me to
Jump up on board with you
And ride off into your delusional sunset

I'm not the one who's lost
With no direction, oh
But you'll never see
You're so busy making maps
With my name on them in all caps
You got the talking down
Just not the listening

Who cares if you disagree
You are not me
Who made you king of anything
So you dare tell me who to be
Who died and made you king of anything

All my life I've tried
To make everybody happy while I
Just hurt and hide
Waiting for someone to tell me it's my turn to decide

Who cares if you disagree
You are not me
Who made you king of anything
So you dare tell me who to be
Who died and made you king of anything

Who cares if you disagree
You are not me
Who made you king of anything
So you dare tell me who to be
Who died and made you king of anything

Lemme hold your crown, babe
Oh, oh

jeudi 29 décembre 2011

Clip Bendir Man. ELli Ba3dou



Un artiste hors système, loin des sentiers battus dont les chansons courtes et fort entrainantes contiennent des paroles profondes sur un ton railleur, pertinent, mordant et inventif. Il a fait d'internet son outil de prédilection et son tremplin (150 000 fans dur Facebook) et se retrouve à 26 ans la coqueluche de toute une jeunesse qui, de Tunis (où il a été longtemps interdit) à Montréal en passant par Paris et d'autres villes, ne manque pas de l'ovationner à chacun de ses passages. Suite aux derniers événements qu'a connu la Tunisie, les télévisions du monde entier se le sont arraché pour lui donner la parole et s'exprimer, comme lui seul sait le faire, sur la situation politico-sociale, son rôle en tant qu'artiste, son répertoire satirique que des milliers et des milliers de bouches fredonnent. Bendir dont la présence charismatique sur scène est étonnante, est doté d'une excellente formation musicale. 
Il a à son actif un album (Welcome) enregistré dans la clandestinité, comportant douze titres en tunisien et en arabe littéraire, une adaptation en tunisien de la "Mauvaise réputation" et deux textes originaux en français .La sortie de son second album est prévue en 2011.

Ces concerts lors des festivals d'été 2011 en Tunisie de Carthage a Bizerte passant par de nombreuses villes ont créé de veritables buzz médiatiques . Bendir man, accompagné de talentueux jeunes musiciens, a enchanté un public nombreux venant écouter ces premières chansons ainsi que decouvrir de nouveaux titres tout aussi critique du sytème actuel s'attirant au passage les foudres de certaines chaines de télevision derangé par son cynisme et son franc parlé.

Ses concerts prévus pour 2011-2012 auront lieu à Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Lille, Montréal, Québec, San Francisco, Los Angeles, Philadelphie , Washington ainsi que Casablanca.





mercredi 28 décembre 2011

"Dégage ! Une révolution", le 13 janvier à l'Espace Clairefontaine Menzah VI "Hommage à la Révolution tunisienne"


Les photographies de Meloman Akram Belaid, Amine Boussoffara, Saif Chaabane, Mohamed Heithem Chebbi, Zeineb Henchiri, Yassine Meddeb Hamrouni, Hanène Saidi, Adib Samoud, Rim Temimi
Et des textes de Colette Fellous, Abdelwahab Meddeb et Georges Wolinski

Fin 2010, la Tunisie est le théâtre d’un soulèvement populaire sans précédent. Des manifestations ont lieu dans les principales villes du pays et les affrontements, souvent sanglants, se multiplient avec les forces de l’ordre. De nombreux photographes, professionnels et amateurs, descendent alors dans la rue à la fois pour manifester
et participer à ce moment historique, mais surtout pour témoigner. À travers les regards, les gestes, les slogans rageurs d’une population exaspérée que la peur des représailles ne retient plus, leurs photographies révèlent l’ampleur de la révolte et immortalisent cet instant rare où un peuple affirme sa souveraineté.

Dégage ! Une révolution rassemble ces clichés, près de 120, déroulés suivant l’ordre chronologique des principales manifestations. Ce sont les premières archives d’une nation nouvelle dont l’exemple a donné vie au Printemps arabe.
 LES AUTEURS

Abdelwahab Meddeb est né en 1946 à Tunis. Écrivain, poète et animateur de radio, il enseigne la littérature comparée à l’Université Paris-X et anime également l’émission hebdomadaire Cultures d’Islam sur France Culture.

Colette Fellous est née à Tunis. Écrivain, productrice sur France Culture (Nuits magnétiques puis Carnet nomade), elle a créée et dirige la collection « Traits et portraits » au Mercure de France.

Georges Wolinski est né le 28 juin 1934 à Tunis. Dessinateur-chroniqueur du Journal du Dimanche, de Paris Match et de Charlie Hebdo, il est aussi l’auteur de près de 80 albums.

samedi 17 décembre 2011

Portrait de Amira Chebli sur Arte

Incroyable: L'homme le plus rapide du monde 250 Km/h dans les airs



Jokke Sommer, L'homme le plus rapide du monde dans les airs ! Avec sa combinaison wingsuit qui lui permet de tomber moins rapidement et de planer quelque peu, cet homme va braver le danger à 250 km/h. La scène a été filmée à Stryn en Norvège.

Jokke Sommer flies over Stryn, Norway in a wingsuit. These wingsuits look like an incredible adrenaline rush, flying along the mountain side and coming within feet from an instant death.

Décès de la chanteuse Cesaria Evora

une chanteuse exceptionnelle, j'ai eu la chance d'assister à son concert au théâtre municipal de Tunis il y'a 6 ans...paix à son âme!

Selon les médias portugais, la chanteuse cap-verdienne Cesaria Evora serait décédée à l'âge de 70 ans. Après une intervention chirurgicale en France il y a quelques mois, elle avait à nouveau été hospitalisée en urgence vendredi matin au Cap-Vert. Elle avait annoncé la fin de sa carrière en septembre.


Cesária Évora - Saudade



Cesária Évora, née le 27 août 1941 à Mindelo sur São Vicente au Cap-Vert, et morte le 17 décembre 2011 à l'âge de 70 ans1, est une chanteuse capverdienne. Elle est surnommée La Diva aux pieds nus, surnom dû à son habitude de se produire pieds nus, en soutien aux sans-abri, femmes et enfants pauvres de son pays.

Voix rauque et chaloupée, elle a popularisé la Morna, la musique du Cap-Vert, auprès du grand public mondial.

Son dernier album, intitulé Nha Sentimento, est sorti le 26 octobre 2009.

Cesaria Evora - Vento de sueste





Cesaria Evora - Tiempo y Silencio

 

En 1992 sort Miss Perfumado, qui connut un grand succès en France et dans de nombreux pays non lusophones. À noter que Bonga Kuenda est le compositeur et interprète original de Sodade, la chanson qui affirma la célébrité internationale de Cesária Évora.

En 2005, elle remporte le Grammy Award du Meilleur album world music contemporain pour l'album Voz d'amor. Elle participe cette même année à l'album Gaia pour la préservation de l'environnement où elle interprète Jangadéro composé par Alan Simon.

Le président de la république française, Nicolas Sarkozy, l'a distinguée, en 2009, avec la médaille de la Légion d'honneur remise par Christine Albanel2.

En septembre 20113, à la suite de problèmes de santé, elle décide de mettre fin à sa carrière et d'annuler les concerts à venir4. Cette décision est due à des problèmes de santé, notamment la fatigue liée à une opération à cœur ouvert en 2010. Elle s'éteint le le 17 décembre 2011 à l'Hôpital Baptista de Sousa, Sao Vincente, Cap Vert des suites d'une insuffisance respiratoire.
Citations

    Ceux qui sont partis à l'extérieur, ils l'ont fait pour tenter de trouver les moyens de mieux vivre. Mais ils gardent toujours la nostalgie de leur île. Lorsque je les rencontre au cours de mes tournées, ils me parlent sans arrêt du Cap-Vert, me demandent des nouvelles de ce qui se passe là-bas. Je pense qu'il sort encore beaucoup de Capverdiens du pays, mais il en revient aussi. Certains travailleurs ayant atteint l'âge de la retraite veulent achever leurs vieux jours chez eux.
    – Cesária Évora

Discographie

    1988 - La Diva aux pieds nus
    1990 - Distino di Belita
    1991 - Mar Azul
    1992 - Miss Perfumado
    1993 - Cesaria Evora at the Olympia
    1994 - Sodade, Les plus belles mornas de Cesaria
    1995 - Cesaria
    1997 - Cabo Verde
    1998 - Nova Sintra
    1999 - Cafe Atlantico
    2001 - São Vicente di Longe
    2002 - Cesaria Evora Anthology
    2003 - Voz d'amor
    2003 - Club Sodade - Cesaria Evora by... (remix)
    2006 - Rogamar, sur lequel figurent Cali et Ismaël Lô
    2009 - Nha Sentimento, dernier album, sorti le 26 octobre

mercredi 14 décembre 2011

ESPOSIZIONE DEGLI ARTISTI PINO COPPOLA, TIZIANA FERRERO, MERIAM FERCHICHI

Exposition de l'artiste Tunisienne Meriem Ferchichi à Cuneo, Italie, avec les artistes italiens Tiziana Ferrero et Pino Coppola à VIA ROMA, 46, 12041, BENE VAGIENNA, CUNEO, ITALIE
Venissage le 14 décembre 2011 et reste visible au 6 janvier 2012

mardi 13 décembre 2011

Glass Duo,la Fée Dragée de Tchaikovsky avec des verres


Glass Duo,la Fée Dragée de Tchaikovsky avec des verres, in Basilica di Santo Stefano..excellent

Little did the musicians know, but when their fingertips generated sound by touching those glass rims for the first time, it was what would turn out to be the beginning of a long and earnest adventure. These two musicians, players of the traditional instruments the violin and the trumpet, could not have suspected the path that lay before them. They began to master the glass harp, amazed by its technical and expressional possibilities.

The biggest glass harp in the world, 
its range covers nearly 5 octaves.

The phenomenal sound of the glass cups caught these musicians' imagination so much that they quit the Baltic Philharmonic Orchestra in Gdansk. Their passion and unremitting work resulted in the growing popularity of their concert performances. Today they have an extraordinarily wide repertoire and their very own loyal fan base.
 Source: http://www.glassduo.com/

Théâtre - Bourguiba, dernière prison, de Raja Farhat


La pièce "Bourguiba dernière Prison" sera présentée le 21 décembre 2011 à Sfax à la maison de la culture Mohamed Jamoussi

 Article paru dans le journal La Presse - Le 5 décembre 2011 


Le public du Théâtre municipal de Tunis a vécu, vendredi soir, un événement théâtral et culturel de haut vol, grâce à la présentation de la pièce Bourguiba, dernière prison, dramaturgie et interprétation de Raja Farhat qui revient sur scène après une longue absence.


Cette pièce est du genre «one man show», malgré la présence de deux figurants aux côtés du personnage principal «Bourguiba», à savoir les personnages du gouverneur de Monastir et le du médecin.
La pièce traite de la vie du leader Habib Bourguiba tout au long du XXe siècle, dans sa lutte contre la colonisation française et son combat admirable pour l'édification de l'Etat tunisien moderne, outre la période noire vécue par le leader en résidence surveillée dans la villa du gouverneur de Monastir, durant 13 ans, de 1987 (date du coup d'Etat de Ben Ali) à 2003, date de sa mort.


Le public, venu très nombreux assister à cette pièce, a été très ému. Certains, notamment des femmes, n'ont pas caché leurs larmes, à l'évocation de scènes qui mettent en exergue les souffrances du leader.
Raja Farhat a bien anticipé ces émotions, quand il avait déclaré à une station radio de la place: «Cette pièce restitue la mémoire de Bourguiba et sa lutte pour l'indépendance du pays», ajoutant : «Au fond de chacun d'entre nous, existe une partie de Bourguiba, fondateur de l'Etat tunisien moderne et libérateur de la femme. L'histoire retiendra que Bourguiba vécut pauvre et mourut pauvre, car son seul palais se trouve dans le coeur du peuple».

Bourguiba, dernière prison est une biographie, avec des connotations shakespeariennes, racontant la vie du «combattant suprême» à travers plusieurs péripéties : les victoires et les défaites, les vicissitudes de la vie politique, la guerre de Bizerte, les événements douloureux de 1978, 1980 et 1984, dans un style attrayant, non dépourvu d'humour malgré la gravité du contexte. La pièce évoque aussi la vieillesse, la maladie et la déchéance d'une fin de règne.
Cette soirée théâtrale, dont la présentation a été assurée par le charismatique Raouf Ben Amor, ami de longue date de Raja Farhat, a été proposée par le Club Kiwanis Elyssa-Tunis, au profit des sinistrés des dernières inondations.




dimanche 11 décembre 2011

Adele - ''Someone Like You'' et une interview à coeur ouvert


 Magnifique chanteuse Adele Laurie Blue Adkins
Singer, Adele Laurie Blue Adkins performs her latest single of ''Someone Like You'' live from the O2 Arena in Greenwich, London, her album also known as ''Adele 21'' also includes the title track that is ''Someone Like You'' as well that is mainly a chart topping sensation in the United Kingdom as well.

Adele : Sa santé, son troisième album, son célibat, l'interview à coeur ouvert


Suite à quelques soucis de santé et une opération des cordes vocales en octobre, Adele  n'a pu savourer entièrement son immense succès outre-Atlantique. La chanteuse britannique s'est vu contrainte d'annuler sa tournée et doit aujourd'hui "reconstruire" sa voix. Cela ne l'a pas empêchée de dépasser les 4 millions d'exemplaires vendus sur le sol américain de l'album 21, lequel est aussi devenu la galette la plus vendue du XXIe siécle au Royaume Uni. .

samedi 10 décembre 2011

Piece de theatre : TWEMA


le samedi, 10 décembre 2011 à 19h30 au quatrième Art, la pièce de théâtre Twema
Pièce de théâtre, texte Ahmed Amer, mise en scène Mohamed Ahmed Kchaou, interprétation Manel Abdelkoui, avec WAJDY GAYDI e Houssine GRAYA3.

Eposition des "Oeuvres Recentes" d'Ali Zenaidi et de Mohsen Jeliti à Dar El Jeld



Vernissage le vendredi 16 décembre 2011 à Diwan Dar El Jeld de l'exposition des oeuves récentes de Mohsen Jeliti et Ali Zeneidi
Ensemble d'une cinquantaine d’œuvres exécutées en plusieurs techniques, le pastel, la peinture, le dessin, la sculpture en technique mixte et en éléments métalliques récupérés; réalisés pour la plupart en 2010-2011. Le tout est expose au rez-de-chaussee et au premier étage du superbe palais tunisois du 19eme siecle qui sert aussi de restaurant de cuisine tunisoise raffinée.


Waed Bouhassoun en concert à Ennejma Ezzahra

le samedi 10 décembre 2011, Concert chant et luth à la maison du Baron d'Erlanger (palais Ennejma ezzahra) à 20h

En collaboration avec ECUME : Échanges culturels en Méditerranée, le Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes présente le samedi 10 décembre 2011 (20h30) un récital chant et oud ; Ce récital, donné par la chanteuse syrienne Waed Bouhassoun, s’inscrit dans le cadre de la XXe édition du festival Chants Sacrés en Méditerranée.

Waed Bouhassoun met en musique et chante les grands poètes mystiques : Jalaleddine Roumi, Ibn Arabi et Rabi'a Al Adawiya, cette figure miraculeuse, esclave affranchie née au 8ème siècle en Irak. Mais elle chante aussi les amours d'Ibn Zaydoun et Wallada, célèbres poètes andalous du 13ème siècle qui enchantèrent les cours et jardins de Cordoue de leur passion tumultueuse.

--------------------------------------------
http://www.waedbouhassoun.com/
Vente des billets : guichets du CMAM à Sidi Bou Saïd, maison de la culture Ibn Rachiq

http://www.cmam.tn/
info@cmam.tn

Tél. : 71 746 051
Fax: 71 746 490

------------------------------

ينظّم مركز الموسيقى العربيّة والمتوسّطيّة النّجمة الزّهراء بسيدي بوسعيد بالتّعاون مع جمعية التّبادل الثّقافي بين دول البحر المتوسّط "إيكيم" وفي إطار الدّورة العشرين من تظاهرة "الإنشاد الرّوحي في المتوسّط" عرضا موسيقيّا تحييه الفنّانة السّوريّة وعد بوحسون و ذلك يوم السّبت 10 ديسمبر 2011 على السّاعة الثّامنة والنّصف مساء. وتمتلك عازفة العود الشّابة وعد بوحسون صوتاً بجودة قلّ نظيرها، على غرار الأصوات الشّهيرة التي عرفتها السّاحة الفنّيّة العربيّة في سنوات الثّلاثينيّات. ومع ذلك، فإن صوتها لا يشبه صوت أمّ كلثوم ولا اسمهان، وإن كانت تشترك مع اسمهان في مسقط الرّأس.
ومنذ أول ظهور لها بمدينة حلب، كان جلياً للسّمّعين المختصين أن موهبة وعد حقيقة ساطعة، فلم يترددوا في دعوتها للغناء أمام جمهور من نوع آخر بدار ثقافات العالم، ومعهد العالم العربي بباريس. وقد كان النّجاح حليفها، وأجمعت الصّحافة على تحيّتها و الإشادة بصوتها. وتنشد وعد بوحسون من ألحانها قصائد لكبار شعراء الصوفية مثل جلال الدّين الرومي وابن عربي ورابعة العدويّة، علاوة عن قصائد شاعري العشق الأندلسيّين ابن زيدون وولادة.

"MAHMOUD MESSADI SA VIE,SON ŒUVRE,DE MINISTRE À ÉCRIVAIN"


L'ASSOCIATION DES ANCIENS ÉLÈVES DU LYCÉE CARNOT a le plaisir de vous inviter à une conférence
animée par André ABITBOL

DANS LE CADRE DU CENTENAIRE DE MAHMOUD MESSADI

"MAHMOUD MESSADI SA VIE,SON ŒUVRE,DE MINISTRE À ÉCRIVAIN"

Par Dorra BOUZID
la fille spirituelle de Mahmoud Messadi ,second mari de sa mère,la grande leader UGTT,Chérifa Messadi .Elle est aussi la première femme journaliste en Tunisie,pour avoir fondé la rédaction de la première presse féministe arabo-africaine fondée par une femme:"Leila"dans "L'action féminine"de "L'action"(futur "Jeune Afrique"-1955-61); et le non moins célèbre magazine "Faiza"(1950-68).
Elle a enfin, entre autres, fondé de multiples autres médias-dont,en1998, "Femmes et Réalités" qui continue sans elle, depuis 2006 pour cause de disparition de la liberté d'expression.

vendredi 2 décembre 2011

"REVOLUTION TUNISIENNE" Exposition photo du collectif "Dégage" à La Galerie Mille Feuilles


Chers amis, Après Paris (l'institut du monde arabe), Nice , Narbonne , Toulon, Bruxelles, Arles (face aux arènes) , Berlin (les  affaires étrangères), Tunis (palais des congrès et la coupole) je vous invite à notre exposition à a Galerie mille feuilles à la Marsa.
L'exposition qui a fait plus de 175000 visiteurs à travers l’Europe est de retour sur le sol Tunisien
je ne vous cache pas ma fierté ainsi que celle de tout le collectif Dégage (12 photographes) de vous présenter notre modeste témoignage sur notre grande RÉVOLUTION TUNISIENNE!



PHOTOGRAPHES
Belaïd Akram 
Boussoffara Amine
Chaabane Saif
Chebbi Heithem
Douraï Rania
Hamrouni Yassine
Henchiri Zeineb
Lahiani Rafaa
Saïdi Hanène
Samoud Adib
Temimi Rim
Tlili Sélim

dimanche 27 novembre 2011

Vernissage de l'exposition de SADOK MAJRI au Village ''Kèn''


Ce samedi 3 décembre 2011, Vernissage de l'exposition " habchkleuuuuue " de SADOK MAJRI  de 16:00 à 21:00 à L'Espace Kèn
Route de Sousse klm 82 Bouficha
Tél: 73252110 / 20909453

un ticket pour ... DOC MUSIC تذكرة إلى... وثائقي الموسيقى


Du 2 au 30 décembre à la maison de la culture Ibn Rachiq, voici le programme détaillé

Vendredi 02 Décembre 2011 :

* Buena Vista Social Club de Wim Wenders

Fiche technique :

Allemagne - 1999
durée : 1h40
Réalisation et scenario :Wim Wenders
Montage : Brian Johnson
Interprètes :Ibrahim Ferrer
Ruben Gonzales
Manuel «Puntillita» Licea
Eliades Ochoa
Compay Segundo

Synopsis : Ry Cooder a compose la musique de Paris Texas et de The End of Violence. Au cours du travail sur ce dernier film, il parlait souvent avec enthousiasme a Wim Wenders de son voyage a Cuba et du disque qu'il y avait enregistre avec de vieux musiciens cubains. Le disque, sorti sous le nom de "Buena Vista Social Club", fut un succes international. Au printemps 1998, Ry Cooder retourne a Cuba pour y enregistrer un disque avec Ibrahim Ferrer et tous les musiciens qui avaient participe au premier album. Cette fois, Wim Wenders etait du voyage avec une petite equipe de tournage.

____________________________________________
Vendredi 16 Décembre 2011 :

* Crossing the bridge de Fatih Akin

Fiche technique :
Documentaire
Date de sortie : 13 juillet 2005
Réalisé par : Fatih Akin
Avec : Alexander HACKE , Baba Zula , ZULA BABA ...
Durée : 1h30min
Pays de production : germano-turc
Titre original : Crossing the Bridge : The Sound of Istanbul

Synopsis : Alexander Hacke, musicien dans un groupe d'avant-garde allemand depuis plus de vingt ans, débarque à Istanbul pour composer la musique du film Head-on. Dans cette ville, il rencontre les membres d'un groupe néo-psychédélique, les Baba Zula. Lorsque leur bassiste les quitte, ils demandent à Alexander de le remplacer. Il accepte et essaie de capter la diversité musicale d'Istanbul pour l'intégrer à sa musique et la faire connaître au monde entier.


___________________________________________________

Vendredi 23 Décembre 2011 :

* Du Mali au Mississippi de Martin Scorsese

Fiche technique :

Date de sortie : 24 mars 2004
Réalisé par : Martin Scorsese
Avec : Lee HOOKER John , Ali FARKA TOURE , Corey HARRIS Durée : 1h17min
Pays de production : américain
Titre original : FEEL LIKE GOING HOME


Synopsis : Martin Scorsese nous offre un voyage depuis les rives du fleuve Niger, au Mali, jusqu'aux champs de coton et aux arrière-salles bricolées du delta du Mississippi afin de retracer les origines du blues. Il nous livre un coctail lyrique de performances originales (dont celles d'Ali Farka Touré, Salif Keita, Habib Koité, Taj Mahal, Corey Harris, Othar Turner) et d'images d'archives rarissimes.

_________________________________________________

Vendredi 30 Décembre 2011 :

* Atelier : Analyse fonctionnelle de la musique de film animé par Madame SINDA ZIN ELABIDIN ( Professeur à l'institut supérieure de musique )


PS : * toutes les projections commencent à 16h00


* les prix : - 1d pour les adhérents


- 1,5 d pour les non adhérents

Photographiquement vôtre par le collectif Photographes Tunisiens


Samedi 3 Décembre 2011 au centre culturel et sportif d'el Menzah 6 
Yann Arthus Bertrand dit : « En photographie, ce n'est pas le photographe qui est important. » Il a peut-être raison mais nous pensons que le photographe Tunisien est important.

Dans la quête d’unir les photographes Tunisiens, impressionner, révolutionner et donner un air nouveau à la photographie tunisienne, le collectif des photographes tunisiens à l’honneur de vous inviter à la cérémonie d’ouverture et le lancement d'activité du collectif le 03 Décembre 2011 au centre culturel Menzah 6 à 15h.


Programme :
1. Ouverture à 15h
2. Présentation du Collectif
3. Exposition : Au pays des enfants
4. Pause musicale :

- Artiste : Meskini Wael
- Groupe Blest : Chayma , Mehdi et Chedly
- Groupe de jeunes musiciens et chanteurs 5. Hommage à l’artiste : Anouar Ben Aïssa
6. Projection des photos des membres du collectif dans des séquences interactives
• Fly me to the moon
• Architectural
• La femme tunisienne et sa révolution
• Jusqu’au bout
• The world on black and white
• "صوّت و صوّر
• « Chaque homme dans sa nuit s'en va vers sa lumière »

Artistes de l'exposition: Au pays des enfants:
Achref Debbeche- Adnen ben haj- Amine Bouchami- Anouar Trabelsi - Asma Ben Bellahsine- Azza Jabnoun-Baya Sannene- Bouthayna jridi- Fahmi Jmal- Ghassen Aljane- Ghassen Chraifa- Hamza Chebbi- Hejer Ben Othmane- Hend Tekaya- Hiba Kilani- Imen T.A- Karim Kouki- Mahdi Ghdhaymi- Malak Ouada - Mariem Cherbib- Mejdi Bekri- Mohamed Amine Khiari- Mohamed El Ghazel- Mohamed Ellyes Abdelli- Mohamed Jeridi- Myriam Zahraa- Nacer Talel- Nadia Zouari- Nessrine Chikhali- Rabeb Garbouj- Rajaa Abdelaziz- Sabrina Belkhouja- Sami Nagazi- Selim Ben Romdhane- Selma Essafi-Siwar Horchani- Siwar Ouselati- Zied Ben Romdhane

Photographiquement vôtre!


3 éme édition du Festival du Film Tunisien (FFT) du 25 au 27 Novembre à Paris


Du 25 au 27 novembre le Festival du Film Tunisien (FFT) revient après une absence de deux années, une troisième édition avec de nombreuses nouveautés, qui ont pris le temps nécessaire pour éclore.
Nous ne célèbrerons pas la Révolution mais la Création tunisienne, ressort nécessaire à toute évolution.  Un foisonnement d’idées et de projets s’annonce déjà, gage d’une cinématographie saine et conquérante, un espoir en opposition à la condition végétative trop longtemps imposée au secteur.
Pour la première fois aura lieu une compétition de courts-métrages complète ; des prix attribués par un jury de professionnels.
Seront primés,  films, réalisateur, et techniciens sans lesquels le cinéma n’existerait pas, et qui méritent enfin une reconnaissance. Ainsi, seront décernés les prix de la meilleure Image, du meilleur Son, du meilleur Montage et du meilleur Décor.
Les festivaliers auront également voix au chapitre, puisqu’ils décerneront le prix du public du meilleur court-métrage.
Autre grande nouveauté, le concours de scénario ; le projet de court-métrage primé sera préacheté par France 3, ce qui donnera une forte impulsion à la production du film.


PROGRAMME 

Vendredi 25 novembre 2011
- 17h : « Séparations » de Fethi SAIDI (90’), suivi d’un débat avec le réalisateur
- 20h00 : Cérémonie d’ouverture (ouverte au public dans la limite des places disponibles)
- 20h30 : « Les Palmiers Blessés » de Abdellatif BEN AMMAR (107’)

Samedi 26 novembre 2011
- 16h15 : Séance Documentaires : « Rossini Palace » de Kamel LAARIDHI, « SOS » de Karim BELHAJ & « La caravane de l’Erg » de Hazem BERRABAH (87’), suivi d’un débat en présence des réalisateurs.
- 18h30 : Séance Court-Métrage compétition 1 : « Tabou » / « Le Stade » / « Vivre »/ « Vers le nord » /  « Pourquoi moi ? » / « L’héritage du menuisier » (106’), suivi d’un débat en présence des réalisateurs.
- 21h30 : Séance Court-Métrage compétition 2 : « Soubresauts » / « La complainte du poisson rouge » / « Le Pont » / « Linge Sale » / « Le peuple de Frankenstein » / « Condamnations » (102’), suivi d’un débat en présence des réalisateurs.

Dimanche 27 novembre 2011
- 16h10 : Séance Court-Métrage compétition 1 : « Tabou » / « Le Stade » / « Vivre »/ « Vers le nord » /  « Pourquoi moi ? » / « L’héritage du menuisier » (106’)
- 18h30 : Séance Court-Métrage compétition 2 : « Soubresauts » / « La complainte du poisson rouge » / « Le Pont » / « Linge Sale » / « Le peuple de Frankenstein » / « Condamnations » (102’)
- 21h : Cérémonie de clôture et de remise des Prix (ouverte au public dans la limite des places disponibles)
Projection du court-métrage primé par le Jury
« Fin décembre » de Moez KAMOUN (104’)